Musée Fenaille

Elément de mors de cheval

Grotte des Fées (Roquefort-sur-Soulzon)

En Rouergue, c’est à l’Age du Bronze moyen qu’apparaît le premier signe d’une domestication du cheval. Il s’agit d’un élément de mors, taillée dans un os, qui lui donne sa forme légèrement cintrée. Long d’une dizaine de centimètres, il est percé par plusieurs séries de perforations. Jouant le rôle d’arrêtoir (appelé aujourd’hui « aiguille »), cette pièce empêchait le mors de sortir de la bouche du cheval, lorsque le cavalier tirait sur les rênes.