Musée Fenaille

Stèle funéraire d’Alcovindus

Place de la Madeleine (Rodez)

Les nécropoles gallo-romaines étaient regroupées à l’entrée des villes, le long des voies qui en sortaient. L’emplacement de la sépulture était parfois signalé par un monument, comme cette stèle qui a l’apparence d’une maison avec un toit à deux pentes. La façade principale représente sans doute un magasin, avec le vendeur placé derrière son comptoir (marqué par une arcature reposant sur des colonnes) et le produit proposé au client posé sur le sol (une amphore).

Au-dessus du vase, une épitaphe, difficilement lisible, laisse deviner le nom du défunt, à consonance gauloise :

ALCOVINDOSVOLICCIINC [i filius ?] A Alcovindus,fils de Suoliccensus.

 

L’un des côtés est occupé par le buste d’un autre personnage et un texte de trois lignes :

SATVRNIOCIIDONI F[ilius]CADVRC[us] A Saturniusfils de CedonusCadurque

 

Les Cadurques étaient voisins des Rutènes : ils occupaient l’actuel Quercy (Lot).

Plus tard, sans doute au début du Moyen Age, cette stèle a été réutilisée pour en faire un sarcophage : une cavité a été creusée à l’arrière, pour recevoir un corps.