Musée Fenaille

Pierre Soulages et les statues-menhirs

5.0.2

 

Dans les années 1940, le jeune Pierre Soulages croise leur regard dans une petite salle située au rez-de-chaussée du musée Fenaille. « Lorsque pour la première fois j'ai vu les stèles gravées du musée Fenaille, ce fut un choc ». L’éclairage est imparfait mais un petit groupe d’une dizaine de sculptures s’offre aux visiteurs dans une relative confidentialité. La collection relève encore de la curiosité préhistorique.

L’étonnante série de brous de noix réalisée par Pierre Soulages dans les années 1947-1949  évoque la même frontalité, une radicalité de la construction. Certaines eaux-fortes de l’artiste, véritables stèles en devenir, nous interpellent. Dans ce jeu de correspondances, la statue-menhir de la Verrière, parfaitement aniconique, est un puissant révélateur. Elle reste la préférée de Pierre Soulages.

« C'est peut-être à cause des émotions que j'ai eu devant ces objets que j'ai été amené à regarder ailleurs et peut-être même à guetter, pendant que je peignais, ces moments d'origine ».