MUSEE FENAILLE
20 ans déjà !
23 avril 2022 - 26 mars 2023

Le musée Fenaille célèbre en 2022 les vingt ans de sa réouverture.

En juillet 2002, le musée d’histoire et d’archéologie du Rouergue avait rouvert ses portes après plus de quatorze années de fermeture et près de quatre années de travaux, multipliant par quatre ses surfaces d’expositions et révélant au public ses riches collections. Ce nouveau parcours mettait notamment en lumière son exceptionnelle collection de statues-menhirs.

Pour célébrer les vingt ans de l’institution, plusieurs évènements viennent ponctuer cette année 2022 à travers un vaste programme d’expositions, d’activités, de rencontres et d’animations.

la cour de l'hôtel de Jouéry après la rénovation de 2002
la cour de l'hôtel de Jouéry après la rénovation de 2002

Historique du projet de rénovation

Fondé en 1837 par la Société des Lettres Sciences et Arts de l’Aveyron, et installé depuis 1937 dans deux maisons anciennes protégées au titre des monuments historiques. En 1988, il ferme ses portes au public, suite à un avis de la commission de sécurité.

La richesse des collections et la qualité des bâtiments qui abritent le musée conduisent les collectivités locales à engager une réflexion pour sauvegarder l’établissement.

Le 21 septembre 1993, une convention est signée, par laquelle la Société des Lettres donne les bâtiments à la Ville et lui confie la gestion des collections sous forme d’un dépôt de longue durée. Ce transfert est possible grâce à l’engagement et au soutien de Monsieur Robert Taussat, président de la Société des lettres de l’Aveyron, et ardent défenseur du projet de rénovation. 

En 1997, les bâtiments et la gestion des collections sont transférés à Rodez agglomération (alors District) pour une réouverture effective au public le 13 juillet 2002. La surface du musée est alors multipliée par quatre soit près de 1200 m2 d’exposition permanente et près de 800 m2 pour les espaces d’accueil et d’animation (billetterie, boutique, auditorium, exposition temporaire, salle d’animation).  

Exposition "L'écume du temps,
20 ans d'acquisitions au musée Fenaille

23 avril - 18 septembre 2022

Le musée Fenaille dévoile pour la première fois le fruit de vingt années d’acquisitions à travers une cinquantaine de pièces inédites – reliques fragiles, témoignages sensibles ou véritables chefs-d’œuvre – de la Préhistoire jusqu’à la fin du XXe siècle.

L’enrichissement des collections est un des axes importants de l’activité du musée qui poursuit ainsi une de ses  missions principales qui vise à rassembler des objets ayant un intérêt public du point de vue de l’histoire, de l’art ou de l’archéologie. Pour le musée Fenaille, ces acquisitions sont le fruit d’achats réalisés selon les opportunités du marché  mais surtout grâce à de nombreuses donations effectuées par des particuliers. Cet esprit anime le musée depuis sa fondation par la Société des lettres de l’Aveyron en 1837.   

Détail d'un médaillon sculpté en façade représentant une tête de femme coiffée d'un oiseau, coffre en bois renaissance, 1525-1550, acquis en 2021, collection musée Fenaille, Rodez.
Détail d'un médaillon sculpté en façade représentant une tête de femme coiffée d'un oiseau, coffre en bois renaissance, 1525-1550, acquis en 2021, collection musée Fenaille, Rodez.

Il conserve ainsi des collections constituées par plusieurs générations d’Aveyronnais, attachées à la préservation de la mémoire de leur territoire, soit aujourd’hui plus de 1 000  donateurs.

L’intégration d’un objet ou d’une œuvre dans une collection publique mobilise néanmoins la plus grande attention, afin de garantir la provenance, le contexte de découverte et sa pertinence avec la politique d’acquisition de l’établissement. Les pièces rejoignent ainsi le patrimoine inaliénable de la collectivité et bénéficient par leur intégration dans les collections d’un musée de France d’un statut très protecteur, celui de Trésor national selon le Code du patrimoine. 

Pour le musée Fenaille, le fil conducteur reste la conservation de témoignages qui puissent éclairer l’histoire ou l’archéologie du Rouergue. Des fragments relativement modestes ou de véritables chefs-d’œuvre peuvent ainsi enrichir les collections du musée en renforçant des ensembles constitués, en complétant des séries ou en révélant de nouveaux axes de conservation. Chaque objet offre dans tous les cas  par sa singularité  un regard original sur le passé. Mises bout à bout, les pièces collectées depuis vingt ans dressent un panorama sensible de cette collecte.

Riche d’une centaine de pièces, l’exposition propose un parcours qui joue des périodes historiques, nous plongeant dans la Préhistoire la plus ancienne – avec des outils en pierre vieux de plus de 300  000 ans – pour nous ramener jusqu’à des périodes très récentes comme avec cette inscription gravée sur une des dalles de l’ancienne place d’Armes de Rodez, rappelant les luttes pour le Larzac. La sélection donne à voir une série de vues inédites sur la ville de Rodez au XIXe siècle, des vestiges d’édifices ruthénois aujourd’hui disparus, des  trésors monétaires découverts fortuitement,  plusieurs maquettes inédites de toute époque dont un extraordinaire diorama composé par un prêtre aveyronnais. Plusieurs pièces dépassent largement le cadre régional par leur qualité intrinsèque : rare tête gauloise sculptée dans la pierre, statue-menhir bicéphale présentant une bouche, vierge en majesté romane d’un hôpital médiéval ruthénois, coffre renaissance orné de médaillons sculptés d’une grande originalité. L’exposition laisse aussi un bel espace à la présentation du fonds constitué ces dernières années par le musée Fenaille autour de l’Affaire Fualdès, la plus grande affaire criminelle du XIXe siècle. Cet ensemble, constitué de plus d’une centaine de documents, pour certains uniques, voir inédits, provient de l’acquisition de plusieurs fonds privés dont la plus importante collection particulière. Ils rejoindront après l’exposition temporaire un espace dédié dans la collection permanente.  

Stèle "atal" présentée au musée Fenaille à Rodez
Stèle atal - musée du quai Branly - Jacques Chirac, Dist RMN Grand Palais Claude Germain

Exposition "Monolithes,
d'un continent à l'autre "

2 juillet - 6 novembre 2022

Au cœur de la collection de statues-menhirs, trois œuvres monumentales en pierre, prêtées exceptionnellement par le musée du Louvre et le musée du quai Branly – Jacques Chirac, prennent place autour des stèles préhistoriques.

Cette sélection consentie par deux musées nationaux vise à rappeler les liens formels qui unissent les statues-menhirs  avec les sculptures d’autres sociétés éloignées. Dans la salle d’exposition, au cœur du dispositif de présentation,  trois œuvres monumentales en pierre vont prendre place pour jouer des correspondances. Les pièces sélectionnées partagent cette même présence, cette  même monumentalité qui continue au-delà des siècles de bouleverser nos sens, au-delà de toute considération archéologique ou historique. 

Le musée du Louvre et son département des Antiquités orientales confie au musée Fenaille un très imposant bétyle provenant du site de Tell Brak, dans le nord-est de la Syrie. Ce monolithe en basalte noir assez énigmatique, au regard souligné par des orbites profondes,  est daté de l’Âge du bronze. Deux autres œuvres majeures,  issues des collections du musée du quai Branly – Jacques Chirac, viennent rejoindre la salle des statues-menhirs. La première est un très rare buste en pierre  monumental provenant des îles australes, au sud de la Polynésie.  L’autre pièce est une stèle anthropomorphe akwanshi/atal  provenant de la Cross River (Nigeria – Cameroun) dont la surface est couverte d’une profusion  de motifs de scarifications aux lignes sinueuses.

Exposition "Soulages au musée Fenaille"

à partir du 19 novembre 2022

Profondément marqué par sa rencontre avec les statues-menhirs, le peintre Pierre Soulages a choisi une de ses œuvres personnelles pour rentrer en résonance avec la collection de statues-menhirs.

Depuis sa rencontre déterminante avec ces stèles préhistoriques alors qu’il était adolescent à Rodez, Pierre Soulages témoigne de son attachement pour le musée Fenaille.  Il était en 2002 invité pour inaugurer la réouverture du musée après dix années de réaménagements et de travaux. Sollicité pour s’associer à cette année anniversaire, le peintre a répondu très favorablement. La salle des statues-menhirs accueillera une de ses œuvres qu’il va choisir pour rentrer en résonance  avec cette collection qu’il connaît si bien.  Cette présentation fera écho avec le dépôt de la statue-menhir de la Verrière, exposée depuis le mois de septembre 2021 au musée Soulages devant le grand polyptyque (162 x 724 comme, novembre 1996). 

L’installation d’une œuvre de Pierre Soulages au cœur de la collection de statues-menhirs constitue un évènement fort dans l’histoire du musée, rappelant à la fois leur pouvoir d’évocation et l’importance de leur dimension esthétique pour nos regards contemporains.   

 « Avec les statues-menhirs, ce qui importe, c’est qu’elles continuent à nous toucher dans ce que nous sommes maintenant. » Pierre Soulages    

la salle des statues-menhirs au musée Fenaille
la salle des statues-menhirs au musée Fenaille
Vue des bilis ("galet" en breton) exposées : Bili Olidée, Bili Zékid, Bili Ving-room, Bili Chunstein, Bili Vingstone, Bili Eliott, Bili-bili… , collection particulière.

Exposition "Rolling et les statues-menhirs"

3 décembre 2022 - 26 mars 2023

Les salles d’exposition temporaire présenteront une nouvelle version de l’exposition jeune public « Rolling et les statues-menhirs » créée par l’auteur jeunesse Olivier Douzou en 2010 et remontée exceptionnellement pour fêter avec une nouvelle génération les 20 ans de la réouverture du musée.    

Cette exposition est un incroyable jeu de construction né de l’imaginaire d’Olivier Douzou en miroir de l’album Rolling et les statues-menhirs. C’est un parcours qui croise la réalité et la fiction, le vrai et le faux, l’Aveyron et la Bretagne pour une invitation à un voyage dans l’univers d’un auteur jeunesse.

La pièce maîtresse de ce puzzle est un curieux géologue, père de la cinélithique qui aperçoit furtivement  « un étrange galet noir en mouvement » en 1905, sur une plage de Bretagne. Mais qui est donc Henri Mattuse ?

“Si les pierres nous semblent immobiles, c’est que nous passons trop vite.”

(Henri Mattuse, Cahiers de cinélithique 38, septembre 1909)

Week end de fête au musée Fenaille les 9 et 10 juillet 2022
la cour de Jouéry, lors de la Nuit des musées

Evénement
Week-end anniversaire "La grande fête"

Samedi 9 juillet de 18h à minuit
Dimanche 10 juillet de 14h à 18h
Entrée libre

Pour célébrer la date anniversaire des 20 ans de la réouverture du musée, le week-end du 9 au 10 juillet 2022 sera l’occasion d’organiser une grande fête anniversaire autour des collections et dans les salles du musée.

Au programme du samedi soir : mises en lumière, projections, concerts, magie, visites et dégustations insolites participeront à une soirée placée sous le signe du merveilleux. Le dimanche après-midi, les ateliers, les rencontres et les démonstrations se succéderont en musique pour une journée de découverte et d’échange.

Détail du programme à découvrir prochainement.