Musée Fenaille

Statue-menhir dite la “Dame de Saint-Sernin”

Saint-Sernin-sur-Rance

Deux statues-menhirs “la dame de Saint-Sernin” et “les Maurels” sont actuellement prêtées au palazzo Fortuny à Venise pour l’exposition “Intuition” organisée durant toute la durée de la célèbre biennale d’art de la Sérénissime

Les statues-menhirs découvertes en Rouergue sont des sculptures dont la forme générale fait penser à un menhir. Elles figurent un personnage entier, dont le devant, le dos et les côtés sont sculptés. Ce sont de véritables statues.

La figure est représentée en pied, les jambes droites, la taille marquée par une ceinture. Les bras repliés sur le buste sont prolongés dans le dos par des épaules en forme de crosse. Les traits du visage sont simplifiés : seuls les yeux et le nez sont tracés, ainsi que des tatouages en forme de traits parallèles sur les joues. Elle est  vêtue d’un grand manteau aux lourds plis parallèles.

Les statues-menhirs nous renseignent sur les signes corporels, le costume et les accessoires portés par les Hommes qui les ont érigés. Les figures féminines ont des seins en forme de boutons, des colliers à plusieurs rangs autour du cou et des cheveux tirés en arrière par une queue de cheval. Les hommes portent des armes et un baudrier en travers de la poitrine, maintenu à l’arrière par une bretelle qui rejoint la ceinture ; un ustensile de forme triangulaire et pourvu d’un anneau y est suspendu. Cet instrument étant difficilement identifiable, certains archéologues lui ont donné le nom d’”objet ”.

La découverte de la statue-menhir de Saint-Sernin est importante, car elle est à l’origine de l’étude ces monuments. A la suite de l’abbé Hermet, son inventeur, de nombreux archéologues vont s’intéresser aux sculptures néolithiques, étudier celles déjà repérées et exhumer de nouvelles stèles. Les statues mises au jour en Rouergue constituent l’un des groupes où les découvertes sont les plus nombreuses.

Le sens des statues-menhirs reste difficile à comprendre : divinités, héros, dignitaires ? Pour les stèles rouergates, l’absence de documents archéologiques proches  ne permet pas de trancher.

Les statues-menhirs sont les plus anciennes statues monumentales connues à l’ouest de l’Europe : les premières figures sculptées, datant du Paléolithique supérieur, atteignent rarement 30 cm de haut. Ce n’est qu’à la fin du Néolithique que l’Homme se représente pour la première fois à taille presque réelle et parfois, plus grand. Ces statues sont contemporaines de la naissance de la grande statuaire en Egypte et Mésopotamie.