Ethiopie,
la vallée des stèles
15 juin - 3 novembre 2024

Le mégalithisme de la Corne de l’Afrique est l’un des plus riches et exceptionnels du continent africain. Dans le sud de l’Éthiopie, sur les contreforts orientaux de la grande vallée du Rift, près de cent trente sites identifiés à ce jour rassemblent plusieurs milliers de stèles phalliques ou anthropomorphes. La densité des découvertes, répartie entre les zones Gedeo, Oromo Guji et Sidaama, est unique à l’échelle du continent africain et en fait un ensemble d’intérêt mondial. Le paysage mégalithique du pays Gedeo vient d’être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO lors de la 45e session, en septembre 2023. 

Cette exposition est reconnue d’intérêt national par l’État (ministère de la Culture) qui lui apporte à ce titre un soutien financier exceptionnel. 

L’exposition vise à restituer le travail scientifique engagé depuis près d’un siècle autour de ces monuments comme les résultats les plus récents, fruits des nouvelles techniques d’investigation en archéologie. Elle ambitionne aussi de présenter les enjeux actuels de conservation d’un patrimoine fragile, soumis à une forte pression démographique, dans une région où prédomine une agroforesterie traditionnelle reconnue au titre du patrimoine mondial de l’UNESCO, associant la culture du café et de l’ensète, un proche cousin des bananiers.   

Un ensemble unique de stèles éthiopiennes

Cette exposition s’appuiera sur un ensemble unique de stèles éthiopiennes conservées dans les collections du Weltkulturen museum de Francfort suite aux missions de l’ethnologue Adolf E. Jensen. Près d’une dizaine de monolithes provenant du site de Tuto Fela seront présentés pou rla première fois en France, en association avec des dessins et aquarelles réalisées sur le terrain par l’artiste Alf Bayrle. Cette sélection sera complétée par un large choix de sculptures, objets, photographies et archives de fouilles provenant d ecollections publiques françaises et allemandes (musée du Quai Branly -Jacques Chirac, Paris ; Frobenius-Institut, Francfort …).

Objets collectés sur le terrain, vidéos et entretiens réalisés lors des deux dernières missions (2022-2023) compléteront le dispositif pour donner à voir et à entendre les habitants vivant à proximité de ces sites, sources de récits renouvelés.

Cette exposition sera déclinée dans un deuxième temps en Éthiopie en s’appuyant sur les collections et la documentation conservée dans les différentes institutions, en collaboration avec le musée national d’Addis-Abeba et l’ARCCH (Ethiopian Authority for Research and Conservation of Cultural Heritage). Un important programme de sensibilisation et de formation des communautés locales accompagne ce projet en pays.

 

Partenaires

Commissariat

Anne-Lise GOUJON, secrétaire scientifique du Centre Français des Études Éthiopiennes (CFEE, Addis Abeba), co-directrice de la mission archéologique Abaya (MEAE, CNRS, CFEE)
Aurélien PIERRE, directeur des musées de Rodez agglomération (musées Fenaille et Denys-Puech), membre de la mission archéologique Abaya (MEAE, CNRS, CFEE) 

Commissariat scientifique

Vincent ARD, chargé de recherche au CNRS (laboratoire TRACES), co-directeur de la mission archéologique Abaya.

Exposition réalisée avec la participation du musée du quai Branly – Jacques Chirac.