Le musée
aux mille donateurs

La Société des lettres,
sciences et arts de l'Aveyron

Le musée Fenaille est fondé en 1837, par un groupe d’érudits et de notables aveyronnais, regroupés au sein de la jeune Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron. Avec dévouement, les membres recueillent tous les témoignages de l’œuvre de l’homme et de la nature ; le fonds ne cesse de s’enrichir au fil des donations. Très vite le musée recherche un local pour abriter ses riches collections.

Première affiche du musée Fenaille photo T. Estadieu
Les premières œuvres de la collection
Musée Fenaille, salle d’archéologie, photographie de Louis Balsan, 30 juin 1948 ©Bibliothèque de la Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron.

Un mécène nommé Maurice Fenaille

En 1929, la Société des Lettres bénéficie du concours d’un mécène exceptionnel : Maurice Fenaille, pionnier de l’industrie pétrolière en France et grand amateur d’art, mécène du sculpteur Rodin.
L’homme fait don d’un ancien hôtel particulier, l’hôtel de Jouéry, situé dans le centre ancien de Rodez. La propriété se compose de deux immeubles contigus, témoignages remarquables de l’architecture du Moyen Âge et de la Renaissance. Inauguré en 1937, le nouveau musée prend le nom de son mécène et devient le musée Fenaille.

Cour de l'hôtel de Jouéry
Cour intérieure du musée Fenaille. Photographie de Louis Balsan © Bibliothèque de la Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron
Cour intérieure de l'hôtel de Jouéry

Le musée aux mille donateurs

Les collections se constituent patiemment pendant près de 160 ans grâce à la générosité des sociétaires ou de Rouergats amoureux de leur pays. Plus de 1000 donateurs rassemblent les 25 000 pièces qui constituent aujourd’hui le fonds du musée.

En 1992, une importante opération de réhabilitation est entreprise. Deux immeubles mitoyens sont inclus dans un programme de rénovation qui multiplie par quatre les surfaces d’exposition. La gestion de l’équipement et des collections est transférée à la Communauté d’agglomération du Grand Rodez. L’établissement ouvre ses portes au public après dix ans de travaux en 2002.